◄ Revenir à la liste complète

Recherche de sponsor : Minit Transat 2025

Structure
particulier
Nom de la structure
Mathis Bourgnon

Informations concernant l'annonceur

Secteurs d'activité
Tourisme / Sports / Loisirs
Région
Bretagne
Département
Morbihian
Description de la structure
Jeune navigateur Franco-Suisse avec plusieurs record du monde dont la traversée de la Mer Méditerranée, la Manche, le tour de la Bretagne et la distance parcourue en 24h. Je travaille aujourd'hui dans le marketing de Forward WIP.
Compétences de la structure
La motivation, le partage et le goût de l'aventure

Projet pour lequel un sponsor est recherché

Nom du projet
Minit Transat 2025
Description du projet
Je recherche des fons pour participer à la Mini Transat 2025. Participer aux courses de présaison et me préparer au mieux pour arriver au départ de la Mini Transat 2025 comme favori. Créée en 1977 et organisée chaque année impaire depuis, la course, la 26ème édition de l’épreuve qui s’élancera en 2025 réunira environ 85 marins parmi lesquels de futurs grands noms de la voile et d’autres venus réaliser un rêve de mer, de liberté. Et pour cause, disputée en solitaire et sans assistance à bord de voiliers de 6.50 mètres, l’épreuve est une véritable école de la course au large, où le skipper doit être polyvalent et autonome pour faire avancer son bateau malgré l’exigence de l’exercice. Car oui, une traversée de l’Atlantique, sans routage météo par satellite ni aucun contact avec la terre qui plus est, n’a rien d’anodin. «En dehors des tours du monde, je ne connais pas une course aussi extraordinaire. Il y a autant de vainqueurs possibles que de concurrents au départ», résume d’ailleurs Jean-Luc Van Den Heede, qui compte aujourd’hui plus d’une douzaine de circumnavigations à son actif. Comme traditionnellement, la traversée s’effectuera en deux étapes, sur un parcours inédit, au départ de la ville des Sables d’Olonne, avec une escale à Santa Cruz de La Palma aux Canaries, puis une arrivée à Saint‑François en Guadeloupe. De quoi garantir à tous une expérience forte, riche en émotions contrastées ! Les Ministes s’élanceront sur un parcours de 4 050 milles (7 500 kilomètres) ralliant Les Sables d’Olonne et Saint-François en Guadeloupe, avec une escale à Santa Cruz de La Palma, l’île la plus à l’ouest de l’archipel des Canaries. Un tracé original, entre tactique et stratégie, truffé de pièges à déjouer. Dans le détail, la première partie, longue de 1 350 milles et d’une durée de sept jours environ, mettra d’office les marins dans le bain. Et pour cause, le segment entre le départ et le Portugal peut se révéler assez tonique du fait des vents contraires et des possibilités de coups de vent. La traversée du golfe de Gascogne est rarement anodine et le passage du cap Finisterre souvent fidèle à sa réputation. La seconde, avec ses 2 700 milles que les premiers devraient mettre environ deux semaines à parcourir, se jouera majoritairement dans les alizés jusqu’à la ligne d’arrivée. Deux options risquent néanmoins de se dessiner avec d’un côté la route orthodromique dite nord, et de l’autre un décalage sud avec la recherche de plus de pression. Sur cette portion, celle de la traversée de l’Atlantique à proprement parler, les marins devront être attentifs, multiplier les manœuvres et les empannages, mais aussi jouer avec les grains et les bascules entre l’alizé nocturne et diurne.
Objectifs du projet
Gagner la Mini Transat 2025, pour faire ensuite le Route du Rhum
Cible
Ils sont nombreux à apprécier les plaisirs de la navigation : 38% des Français, soit près de 20 millions d’adultes, se sont déjà essayés à un sport nautique à voile. Parmi ces sports, la voile est le plus répandu : 30% de nos concitoyens ont déjà embarqué sur un bateau. C’est chez les cadres (49%) que l’on trouve le plus d’adeptes de la voile, une pratique logiquement plus développée dans le quart nord-ouest du pays (33%), mais aussi chez les habitants de la région parisienne (36%). Dans la course, nous serons 85 participants principalement Français.
Occurence
La course principale: la Mini Transat 2025 aura lieu en 2025 mais le projet s'étale sur plusieurs années. A commencer dès que possible.
Lieu
Côté Atlantique
Budget du projet
100,000.00 €
Portée du projet
International
Publication du projet
Je fais des défis extrêmes que les autres n'osent pas faire. Les réseaux sociaux.
Médias associés au projet
Ce sont seulement des sponsors techniques: Forward WIP, Forward Sailing, Springer & Fersen et Akammak.

Les conditions de ce sponsoring, la demande

Vous recherchez
principal
Proposition
Le sponsor aura la possibilité de venir en mer sur le bateau, voir même de faire une course de saison avec moi. La déco lui sera dédié partout. Possibilité d'intervenir dans l'entreprise pour des conférences.
Engagement souhaité
100 000€ par an
Commentaires sur le projet
Le plus grand plus de ce sponsoring n'est pas le retour sur investissement médiatique, mais la fédération de toutes les personnes de l'entreprise dans le même bateau. Un projet beau qui est porteur de belles valeurs. Aussi un aspect qui rassure les clients.
ATTENTION Pour télécharger le dossier complet du projet ou obtenir les coordonnées de l'annonceur, vous devez vous identifier ! Si vous ne possédez pas encore de compte sur la plateforme connecting-sponsors.fr, sachez que l'inscription est gratuite.
Inscription J'ai déjà un compte

Projets similaires en recherche de sponsors

Sponsoring Surf - Longboard

Aujourd’hui, Canelle a 17 ans et elle poursuit son bac général. Ses entrainements par semaine sont partagées entre musculation, natation, longboard et (...)

En savoir plus

Our changing, association d'aide aux personnes les plus démunies

Notre association a pour but d'aider les personnes à changer de vie ou ceux qui ne peuvent pas changer de vie a l'améliorer . beaucoup de personne sou (...)

En savoir plus

Bureau d'accueil (BDA) Maverikam 2023

Nous sommes 15 étudiants de l'ICAM Lille, et comme chaque année une campagne pour le bureau d'accueil est lancée. Nous avons décidé de monter une list (...)

En savoir plus

Signaler un contenu abusif